Photography 101 – Solitude-07-11-2014

http://dailypost.wordpress.com/dp_assignment/photography-101-solitude/

IMGP0256-1x600s
Cette photo a été prise en Charente-Maritime à Pons où j’y ai vécu il y a quelques années. Sur la pelouse, ce champignon solitaire. Il était si mignon que je n’ai pas pu m’empêcher de prendre la photo pour immortaliser cette « solitude » dans toute cette herbe à l’automne. Cette photo est totalement centrée et cela a été voulu de ma part  🙂

This photo was taken in Charente-Maritime Pons where I lived there a few years ago. On the lawn, this lonely mushroom. He was so cute I could not help but take a picture to capture this « solitude » in all this grass in the fall. This photo is totally focused and it was intended for me 🙂

Astuce : En Français sur ce blog :

http://apprendre-la-photo.fr/la-composition-et-la-regle-des-tiers/

Tip: As you frame your shot, apply the tried-and-true Rule of Thirds, which is a great introductory lesson in composition. Divide your shot into thirds, both horizontally and vertically, so you get nine parts. Your camera probably has the option to display this grid in your viewfinder or LCD screen. But if not, envision this atop your frame :

rule_of_thirds_grid1

Place your subject at the intersections of these lines, or along them. In the mosque shot, the placement of the woman, toward the bottom-right, creates a more dynamic, pleasing composition. This off-center placement aligns with how our eyes naturally interact with images.

Rules are meant to be broken, of course, especially since each image is different! Today, experiment with this grid as you frame your solitary subject.

 

Publicités

16 réactions sur “Photography 101 – Solitude-07-11-2014

    • Oui oui, je me doute, d’où la singularité de la chose en soi 😀
      Nous venions d’emménager dans cette nouvelle maison, une reprise, la propriétaire précédente n’ayant pas pu y rester pour des raisons personnelles. Donc la pelouse était déjà faite 🙂 Nous y sommes arrivés aux environs du ???? , maman avait été hospitalisée à Bruxelles, et mon mari le pauvre s’était tapé tout le déménagement tout seul entre Bordeaux et Pons. Et ensuite était venu me chercher à Bruxelles. En effet, nous avions trois chambres, dont une destinée pour maman. Hélas les choses ne se sont pas passées comme je l’avais souhaité. Elle avait été diagnostiquée : démente sénile, et mon frère et moi, nous avions, contrairement à l’avis du médecin décidé qu’elle reste à la maison chez elle. Je ne rentre pas dans les détails avec mon frère, car là il a été assez vache avec moi. Il avait entendu que je prendrais maman chez moi en France. Or quittant le sol Bruxellois elle perdait tous ses avantages médicaux et sociaux, ce qui ne fut pas possible. Conclusion je fus la coupable, la grande méchante. Et c’est ainsi que nous sommes revenus mon mari et moi à deux dans cette belle maison que j’aimais tant. Après c’est lui qui n’a plus supporté, il craignait pour sa santé et préférait retourner ici à Bordeaux d’où nous étions partis et d’où je tape actuellement. 🙂
      Le champignon était peut-être seul dans la pelouse, personnellement je ne l’étais pas du tout, au milieu de toute cette nature. Et puis qu’est ce que nous avons visité la région. De bons souvenirs là, vraiment 🙂

    • Douloureuse histoire pour ta maman…. Je suis désolée, surtout de voir que la grande méchante bien sur cest toi ! Dans une moindre mesure, je connais un peu mais je sais que c’est usant de devoir affronter ça 😉

    • L’histoire entre maman et moi elle a commencé à ma conception, et j’ai un texte en tête sous le coude, qui pourrait servir de support, toujours dans mes neurones. Mais c’est triste, très triste. A ce propos, je viens de terminer le livre et suis contente que l’auteur m’ait emmené là où je souhaitais qu’elle m’entraîne. Et ceci pour les 15% de fin du livre, fin très émouvante. « Un livre pour les gonzesses » m’a dit hier soir mon mari lorsque je lui ai un peu raconté la fin etc….. je ne veux rien dévoiler. 😉 du livre hein !
      C’est en effet, une histoire mère-fille, relations couples, un beau melting-pot d’une histoire très très bien écrite. Et je suis contente de te l’avoir conseillé. J’ai lu les critiques sur Amazone. Oui…..peut-être….je suis assez individualiste dans mes pensées, j’accepte celles des autres, sans pour autant être d’accord 🙂
      C’est cela la diversité. Le ton utilisé par l’auteur est très incisif il est vrai, sur le blog qu’elle fait tenir par l’héroïne de l’histoire. Et c’est là où j’ai beaucoup ri. N’empêche que l’auteur fait une excellente analyse des blogs aussi. Bravo à elle. C’est très très intelligent.

      Pour en revenir à maman, oui une longue histoire qui a duré jusqu’à son décès. Pour le positif, il y a beaucoup de choses à dire aussi. Elle m’a forgée de par son énorme culture et du milieu dont elle provenait, mais hélas je n’ai pas vu qu’elle m’avait vampirisé. Je ne pense même pas qu’elle ait eu cette conscience. Bref, c’est très très compliqué et je le ressens aujourd’hui avec énormément de recul, et de prises de conscience bien différentes depuis son décès. Je comprends mieux pas mal de choses. Nous avons vécu à quatre, dans un monde à part, créé dans un isolement voulu par mon père et ceci à partir de sa première tentative d’assassinat sur ma mère et sous l’emprise de l’alcool, ce qui ne lui donne aucune excuse, mais dont je suis sortie traumatisée ….après un autre traumatisme plus grand et après ma noyade ratée où il fut mon sauveur. Un frère presque absent dans cette famille. Mais surtout mon plus grand bonheur qui furent l’école et mes grands-parents. C’est la raison pour laquelle j’aimerais tant écrire sur l’école. Sur l’impact que l’entièreté de ma scolarité a eu sur moi et m’a aidé à me sauver, à rebondir. Et puis il y a eu l’amour des mes grands-parents. Ils sont là toujours auprès de moi, chaque jour….mince j’ai les larmes qui me montent aux yeux et Geneviève qui va pleurer derrière son clavier. …….Hop un coup de mouchoir, c’est parti. Conclusion : J’ai eu beaucoup de chance de pouvoir m’en sortir seule et de rebondir comme dirait la psy chez qui je suis allée dans la quarantaine, et qui hélas est partie trop jeune d’un cancer des poumons. Une femme merveilleuse et extraordinaire. Je ne sais si tu as lu « Aïe mes aieux » de Anne Ancelin Schützenberger ? C’est génial. Toutefois, il y a encore des toiles d’araignées qui resteront à vie, et des cicatrices qui de temps à autre se ré-ouvrent. Attention ne pas trop toucher, terrain miné. Il s’agit là de mes enfants.
      En attendant de voir la vie en rose….je m’en vais répondre à ton autre commentaire 😉

    • Bonsoir Colette,
      Effectivement, j’avais pris deux photos, et j’ai choisi celle-ci, l’autre prise avec le pied dans l’herbe était un rien floue, alors que celle-ci prise de haut, je la trouvais marrante, point de vue à plat 😉
      J’espère que tu n’as pas trop froid chez toi, vu ce que j’ai pu voir à la télévision, c’est pas la joie pour l’instant au niveau de la différence de température. Vous avez sans doute déjà de la neige ?
      J’ai pas mis le widget encore sur ce blog, je devrais 😉
      Je t’embrasse et à bientôt, je suis en retard sur tous les blogs

    • Chouette alors, car ils avaient montré par chez toi une sorte de vague de froid, glagla !!! Mais bon, c’était une carte générale.
      Bonne fin de journée à toi Colette. Bisous.

    • Bien, il faut dire, que moi, je ne suis pas frileuse, hein ! Pour certaines personnes que je connais, c’est froid … bon, tout est relatif … hein !
      Bonne fin de ce jour à toi également Geneviève !
      Bisous.

    • Bon lundi Claudie,
      Je suis du même avis que toi après l’avoir revu et pris dans mes images dans le « stock » 😉
      Moi non plus je n’y connais rien, et je t’assure que je ne l’aurais pas mangé. Et puis, pourquoi l’enlever ? Il avait à vivre sa vie 🙂 Je ne mange aussi que ceux des magasins. Et si j’ai dans la famille de mon mari des cueilleurs de champignons qui disent s’y connaître, je ne pourrais pas faire confiance 😀
      Bonne semaine à toi aussi 🙂
      Bisous.

C'est gentil d'y avoir pensé, merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s