Quand le libéralisme veut brider les libertés

Comme j’ai commenté chez pendragon, je conseille aux personnes intéressées et qui font de la photo, de lire ce qu’il ou elle écrit 🙂 En ce qui me concerne, j’ai voté, non mais des fois.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Photo. Bookmarquez ce permalien.

16 réactions sur “Quand le libéralisme veut brider les libertés

  1. Entièrement d’accord je viens de lire chez pendragon , je me demande vraiment si l’appât du gain ne mène pas à des véritables entraves à la liberté . Bientôt il faudra payer pour tout .
    Bises

    • Bonsoir Gisèle,
      Bien entendu que c’est encore affaire de gros sous. Bien qu’en y réfléchissant, ils ont rien d’autre à faire au gouvernement pour détourner notre attention des problèmes réels de notre société ? La dernière fois, il s’agissait du mariage pour tous, je m’en souviens très bien, qui avait mis en avant pour masquer pendant ce temps là ce qui se passait à l’arrière-plan….tient quel hasard 🙂
      Je ne sais pas si nous devrons payer pour tout, puisque nous payons déjà pas mal dans la vie réelle, vu que tout augmente, et pas seulement …..comme disent ces mots à la mode.
      Je pense que la solidarité jouera entre les individus et en cela, j’ai confiance.
      Bisous

  2. Bonjour Brindille, je partage ton avis sans l’amoindrir 🙂
    Tous ces incapables, irresponsables et inconséquents sont jaloux des gens qui ont du goût ou du talent, eux en sont totalement dépourvus, ils veulent faire payer l’art comme s’il avait un prix !
    Ils pensent, ces sots, que l’argent peut tout acheter … hélas pour eux, ce n’est pas le cas pour l’intelligence.

    • Bonjour fripon, ou Peter,
      Peut-être s’agit-il de jalousie ? Je l’ignore. Il y a comme un problème dans ces décisions qui se mettent ainsi sur la table en haut lieu, ou ailleurs. Je dois dire que cet article m’a mis un peu hors de moi, par rapport à l’art en général, à sa représentation, à ce que nous pouvons admirer au-travers de nos photos, et de tous les grands photographes du monde qui exposent. Je pense à l’agence magnum. Bon maintenant la décision est de faire un type de photo si j’ai bien compris. Qu’importe. Une œuvre bâtie il y a plusieurs millénaires, ou peu importe les artistes qui exposent, comme celui qui était passé à Bordeaux dans le Jardin-Public et avait fait une sculpture en bois d’un arbre qu’il fallait abattre. Mes photos ont été vues via mon autre blog et l’artiste qui travaille pour la ville de Bordeaux les a reliés sur son facemachin. Dans la logique de ce qui est proposé, il devrait donc s’insurger contre ces photos prises alors que cette sculpture existe encore, puisqu’elle a été faite dans le bois, et devrait me demander des droits d’auteur. Et bien non, il a partagé ce qu’il avait fait, comme j’ai partagé ce qu’il avait réalisé via les photos prises. Je n’ai été contactée par lui que bien plus tard et à ma grande surprise. Certaines photos prises en Alsace, dont une a été « empruntée » par un syndicat d’initiative d’Alsace, un panorama justement de la vallée prise tout en haut du Mont-Saint-Odile. C’est cela partager et totalement gratuitement, sans aucune notion de profit. Personnellement qu’est ce que je m’en fiche.

      L’art n’a pas de prix, il se regarde, se voit, se partage dans l’amour, dans l’amitié, seul(e), accompagné(e), en groupes. L’art est un langage à lui tout seul. A mon avis, ils en ont pas encore appris, l’alphabet. 🙂

    • Là fripon, dans le domaine de l’internet, je suis entièrement d’accord avec toi. Il est clair que si il y a « aventure » sur la toile de notre part, nous nous engageons à en « subir » les points positifs ou négatifs dans ce domaine. Dans ce cas précis, ne rien publier du tout, et c’est « point barre. » expression belge ou française ? 😉
      Merci de ton passage, je ne saurai tarder, mais pas avant d’avoir publié ma dernière aventure de ce matin, et qui n’était pas du tout coquine 🙂

  3. Oui mais moi je serais d avis de faire payer les politiques pour toutes les belles idées qu ils nous proposent si on doit payer pour voir qu ils payent pour qu on les entende il y aurait moins d âneries de prononcer

  4. Et bien tu as raison. Par exemple, le pont du Gard que l’on ne peut plus approcher sans payer et ce que tu dis va dans le même sens. Grrrr, je pense comme toi, ils nous pourrissent la vie ces politicards et tous confondus.
    Bisous

    • Pour le Pont du Gard, je l’ignorais totalement. Pfff !!! En effet, je suis entièrement d’accord. En discutant de cela ce matin à la maison, je me suis rappelée qu’il était interdit de photographier l’Atomium de Bruxelles. Les héritiers de l’ouvrage s’oppose totalement à cela. Je l’ai appris il y a quelques années et ceci avec beaucoup de stupeur ne comprenant pas la démarche. Comment véhiculer dans le monde entier un monument. De toute manière, je les vois mal intenter des procès à tous les photographes du monde entier qui sont allés à Bruxelles photographier ce monument et retourner chez eux et le mettre sur internet. C’est totalement devenu impossible. Toutefois, je m’insurge contre l’enlèvement petit à petit de nos « petites » et « grandes »libertés » qui se font insidieusement et ceci par les politiques qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs.

C'est gentil d'y avoir pensé, merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s