Le sommeil de Leïlah (Charles-Marie Leconte de Lisle)

Un fort beau poème.

Arbrealettres


Le sommeil de Leïlah

Ni bruits d’aile, ni sons d’eau vive, ni murmures ;
La cendre du soleil nage sur l’herbe en fleur,
Et de son bec furtif le bengali siffleur
Boit, comme un sang doré, le jus des mangues mûres.

Dans le verger royal où rougissent les mûres,
Sous le ciel clair qui brûle et n’a plus de couleur,
Leïlah, languissante et rose de chaleur,
Clôt ses yeux aux longs cils à l’ombre des ramures.

Son front ceint de rubis presse son bras charmant ;
L’ambre de son pied nu colore doucement
Le treillis emperlé de l’étroite babouche.

Elle rit et sommeille et songe au bien-aimé,
Telle qu’un fruit de pourpre, ardent et parfumé,
Qui rafraîchit le coeur en altérant la bouche.

(Charles-Marie Leconte de Lisle)

Illustration: Fabio Cipolla

View original post

De passage sur ma terrasse hier matin, tranquille.

Ayant posé la question sur yahoo Q/R, j’ai eu la réponse qu’il s’agissait d’un grand capricorne des chênes, espèce protégée en plus, et qui détruit les chênes, d’après ce que je viens de lire
ICI

C’était le matin, je le vois trottiner depuis mon pc, à l’aise et me dit : « Jamais vu un insecte pareil ». M’en vais vitesse grand V chercher mon appareil, et m’approcher de cet animal qui entendant le bruit s’est immobilisé.
Je viens de lire qu’il vole verticalement. Aïe !!! Je l’ai échappé belle, j’aurais hurlé. N’empêche que pensant qu’il pouvait voler ou autre chose, je me suis approchée doucement pour faire la photo. Lui immobile n’a plus bougé. Instinct de survie sans doute. Je viens de lire, qu’en cas de peur il aurait émis un son… ??? Comme je deviens sourde…. ? 🙂

J’ai au moins appris quelque chose. Il y a peut-être des châtaigniers dans la résidence, mais pas de chêne. Dans des jardins mitoyens certainement. En tout cas, il semble s’être perdu, d’après moi.

Marta Minujín construit une réplique complète du Parthénon à partir de 100 000 livres interdits dans le monde — OWDIN

Voilà un article intéressant à découvrir. Je ne suis pas parvenue à y laisser un commentaire.

Charentonneau

Dans la ville allemande de Kassel, une artiste argentine fait une déclaration monumentale sur la censure, l’interdiction des livres et la persécution de leurs auteurs. Marta minujín a créé une réplique architecturale à grande échelle du magnifique Parthénon d’Athènes en utilisant 100 000 livres interdits du monde entier, recueillis auprès de donateurs publics.

via Marta Minujín construit une réplique complète du Parthénon à partir de 100 000 livres interdits dans le monde — OWDIN

View original post