Incipi’Turbulent#2bis, la compil pour de vrai

Le cadavre exquis chez Martine ou Ecri’turbulente. Mon texte :
« Les premières pages s’étaient élancées seules, à coup de mots retentissants, pétaradantes, sur le monde sauvage qui m’entourait et m’engluait dans une chaleur suffocante et moite. »

Écri'turbulente

Souvenez-vous, c’était ce matin… Mon amie Jacou m’écrit en commentaire de la compil : – De quoi de quoi ? Mais où est passée ma proposition ?
– De quoi de quoi ?

Misère… trois des commentaires, le sien, celui de Lydia et celui de Carnets Paresseux, s’étaient faufilés dans les oubliettes de mon tableau de bord !
Au final, j’ai tricoté 10 propositions, suite à l’incipit. (Pourvu que, cette fois, je n’ai oublié personne !)

Mai 2008
Aujourd’hui, m’asseyant devant cette page, je me souviens d’une chaude nuit de février 1988 où j’ai dû affronter une autre page blanche.

Paulo Coelho, L’alchimiste

Février 1988 – Pâle dans la nuit noire, elle me faisait face. Je ne faisais pas le fier. Parti en hâte, je n’avais qu’un crayon mal taillé, qui soudain ne me paraissait pas du tout suffisant devant elle, qui grognait et trépignait, prête à charger à…

View original post 520 mots de plus

Publicités

2 réactions sur “Incipi’Turbulent#2bis, la compil pour de vrai

    • Bonne soirée Claudie,
      Pourquoi tu écris cela ? Suis-je concernée ? Je ne pense pas d’après moi, je ne vais pas très souvent sur les blogs, ou au hasard. 🙂 Je n’oublie toutefois personne. Pour les commentaires sur mon blog, cela arrive une fois de temps en temps. Si c’est trop souvent c’est le site Askimet qui travaille de trop sur ton blog. Je te conseille de le signaler sur le forum de WordPress en français si cela devient agaçant.
      J’espère que tu vas bien ? Par chez toi, pluie ai-je vu. Ici un beau soleil, température plus fraîche et qu’est ce que cela fait du bien. 🙂
      Je me remets enfin de ma chute du 14 août. J’aurais deux articles à faire après celui sur la lecture que je viens de terminer et que je conseille qu’aux personnes qui aiment lire du noir de chez noir. En ce qui me concerne, j’ai lu pensant que le sujet aurait été différent après lecture du quatrième de couverture. Je ne connaissais pas l’auteur.
      Bonne soirée et à bientôt. Suis en flemme aiguë et pas trop le moral. Bises.

C'est gentil d'y avoir pensé, merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s