Plateforme WordPress

Rapidement et dans un premier temps, je vous conseille de ne pas vous déconnecter de votre blog. Il y aurait des soucis dans ce sens ainsi que d’autres, ceci via le forum français chez WordPress.

Publicités

Photo du mois de novembre 2017 bis – Ambiance automnale

 

DSCN2919 bisx2000s

Pour agrandir clic sur la photo et les deux autres aussi.

Voici d’autres photos prises à Bordeaux rive droite, après avoir visité l’espace Darwin, dont j’ai encore quelques photos

Parc aux angéliques en cours de finition. Bel espace de verdure créé pour la promenade, pour prendre la navette entre les deux rives. Des joggeurs, cyclistes, promeneurs, détente, restaurant. Pour une meilleure compréhension voir :
ICI

“L’automne raconte à la terre les feuilles qu’elle a prêtées à l’été.” Georg Christoph Lichtenberg

Un ajout aux feuilles d’automne un buste d’un personnage illustre, dont on en a fait un film :
François-Dominique Toussaint Louverture, à l’origine Toussaint de Breda, né vers 1743 près du Cap-Français (actuel Cap-Haïtien), mort en captivité le 7 avril 1803 à La Cluse-et-Mijoux (Doubs), est un homme politique français des Antilles d’origine afro-caribéenne. Descendant d’esclaves noirs, il joue un rôle historique de premier plan en tant que chef de la Révolution haïtienne (1791-1802) et devient une des grandes figures des mouvements anticolonialiste, abolitionniste et d’émancipation des Noirs.
Pour en savoir davantage :
ICI

“En automne, je récoltai toutes mes peines et les enterrai dans mon jardin. Lorsque avril refleurit et que la terre et le printemps célébrèrent leurs noces, mon jardin fut jonché de fleurs splendides et exceptionnelles.” Khalil Gibran / Le Sable et l’écume


Où j’habite dans la Résidence à Blaye, le bel arbre qui s’est paré de ses plus belles couleurs. De là impossible de voir mon rez-de-chaussée qui me montre toutes les couleurs au gré des saisons, ainsi que de merveilleux coucher de soleil. 

“L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver.” George Sand

Photo du mois de novembre 2017 #36 – Ambiance automnale

Ce mois ci c’est Josette qui propose le sujet :

Ambiance automnale
Elle est partout en ce moment ! Dans la couleur … Dans les balades … Dans les fruits et les légumes … Dans les fêtes, les fleurs et les commémorations … Et plus encore ! Je ne doute pas de votre imagination !

Clic sur l’image pour l’agrandir

Sur la route départementale entre la sortie vers Blaye depuis l’A10 venant de Bordeaux, jusqu’à Blaye et ailleurs dans les petits villages, voici ce qu’actuellement en voiture je puis voir des pieds de vigne dont les couleurs se sont mises à celle de l’automne avant de tomber. J’ai pu enfin trouver un arrêt parking pour pouvoir faire cette photo à laquelle je tenais beaucoup.  Ces vignes qui pour moi, déjà à Pons lorsque j’y ai habité étaient un véritable enchantement, de vie, au rythme des saisons qui passent. Quelques coteaux aussi qui me plongent lorsque je roule dans des pensées très poétiques. 

Les personnes suivantes nous rejoignent ce mois-ci, bienvenue à elles 🙂
http://miniter.over-blog.com/
http://caurokea.blogspot.fr

 Qu’ont trouvé nos ami(e)s photographes pour ce thème très « envolé » 😉

Dr. CaSo, Sous mon arbre, Laurent Nicolas, Eurydice, Danièle.B, Aude, CécileP, Kellya, Renepaulhenry, Giselle 43,
Bubble gones, Shandara, Amartia, Xoliv’, Wolverine, Morgane Byloos Photography, Cara, Angélique, Akaieric, Marie-Paule,

Mirovinben, DelphineF, Chat bleu, J’habite à Waterford, Josiane, Betty, Who cares?, Lavandine83, Gilsoub, magda627,
Jakline, Frédéric, écri’turbulente, François le Niçois, La Fille de l’Air, Ventsetvoyages, Carolyne, Lyonelk, Alexinparis, Tambour Major,

Céline in Paris, Brindille, El Padawan, Magouille, Philisine Cave, Nicky, Christophe, Josette, Memories from anywhere, Philae,
Cricriyom from Paris, Alban, Lilousoleil, Mamysoren, Escribouillages, Sandrin, Lavandine, Gine, La Tribu de Chacha, Tataflo,

Chiffons and Co, BiGBuGS, Pat, Pilisi, Lau* des montagnes, Natpiment, Blogoth67, Krn.

RV – Reflets #1

En lisant cet article chez des amis, la famille Oth et Sév. j’apprends une nouvelle concernant Marc de Metz partit trop tôt.
L’idée provient Annie54, en hommage à Marc de Metz.
Toutes les explications sur le blog instants de vie 54

Photo prise dans mon quartier à Bordeaux. Quelque peu prise au dépourvu, je n’ai pas retrouvé la photo assez récente prise il n’y a pas très longtemps.

.

Deuxième attentat sur une brosse de balai.

Le 29 octobre dernier, je rentre chez moi, ouvre les volets mets deux pieds sur la terrasse et découvre la brosse de mon balai scié en trois.
Mais…..mais…. qu’est-ce-donc que cela, « saperlipopette » (mot utilisé en Belgique lorsque j’étais petite) ? Un mot marrant qui ressemble à salopette 😆
Cette fois ci le mode opératoire a changé. La première fois, une disparition. Une première recherche avait été entamée sans résultat. Le jour suivant prenant un autre chemin, je crois reconnaître la brosse en très mauvais état au pied du mur côté boulangerie de la résidence. L’autre objet qui lui était lié n’a pas été retrouvé. Je la prends en mains, la tourne dans tous les sens et crois la reconnaître grâce aux couleurs différentes. Premiers indices. 

Je garde la brosse pour un autre usage pour la terrasse et m’en vais m’en procurer une autre.
Ce dimanche, donc, sidérée, perplexe devant le « délit », je me mets à examiner la découpe et découvre que l’ensemble a été scié de manière nette, et précise.
Conclusion : Utilisation d’une scie électrique……

Après réflexion, j’ai gardé le morceau du milieu pour en faire un nouveau corps de balai.

Le ou les coupables sont actuellement activement recherchés par « madame la commissaire Gene » très très agacée de ne pas avoir d’autres éléments dans son dossier. 😉

Capitaine Marleau dans la série sur Fr3

Geneviève 03-11-2017

Bilan d’octobre sur Collectif Polar

Un bilan d’octobre très très productif chez Dame Gé, Collectif Polar. Au cas où cela intéresse les personnes qui aiment ce genre de littérature, mais pas seulement….. 😀 😉

Collectif polar : chronique de nuit

Collectif Polar bilan octobre 17

Bilan d’octobre sur Collectif Polar

Qui peut le plus, peut le plus ! …

Whaou mes polardeux quel mois d’octobre nous venons de passer.

D’abord parce que ce mois d’octobre fut le mois de notre millième.

Oui notre millième article publié. Et ce millième article fut en plus un super cadeau

La millième justement  : Elena Piacentini est sous le feu des questions de Ge, notre porte flingue.

Et puis octobre, ça a été aussi le lancement de notre grande chasses aux livres.

18 bouquins abandonnés dans Paris au 4 coins de la région parisienne mais aussi à l’est, à l’ouest au nord et au sud de la France.

La Millième Chasse aux livres que ça s’appelle. Et pour rappel la Millième Chasses aux livre c’est ça 

Avec cette millième chasse aux livres c’est 53 articles qui ont été publié en Octobre sur Collectif Polar.

J’en profite pour vous remémorer…

View original post 368 mots de plus

Bordeaux rive droite – Poesie – Jean de la Ville de Mirmont


I

Je suis né dans un port et depuis mon enfance
J’ai vu passer par là des pays bien divers.
Attentif à la brise et toujours en partance,
Mon cœur n’a jamais pris le chemin de la mer.

Je connais tous les noms des agrès et des mâts,
La nostalgie et les jurons des capitaines,
Le tonnage et le fret des vaisseaux qui reviennent
Et le sort des vaisseaux qui ne reviendront pas.

Je présume le temps qu’il fera dès l’aurore,
La vitesse du vent et l’orage certain,
Car mon âme est un peu celle des sémaphores,
Des balises, leurs sœurs, et des phares éteints.

Les ports ont un parfum dangereux pour les hommes
Et si mon cœur est faible et las devant l’effort,
S’il préfère dormir dans de lointains arômes,
Mon
Dieu, vous le vouliez, je suis né dans un port.

II

Par l’appel souriant de sa claire étendue
Et les feux agités de ses miroirs dansants,
La mer, magicienne éblouissante et nue,
Éveille aux grands espoirs les cœurs adolescents.

Pour tenter de la fuir leur effort est stérile ;
Les moins aventureux deviennent ses amants,
Et, dès lors, un regret éternel les exile,
Car l’on ne guérit point de ses embrassements.

C’est elle, la première, en ouvrant sa ceinture
D’écume, qui m’offrit son amour dangereux
Dont mon âme a gardé pour toujours la brûlure
Et dont j’ai conservé le reflet dans mes yeux.

V

Vaisseaux, nous vous aurons aimés en pure perte ;
Le dernier de vous tous est parti sur la mer.
Le couchant emporta tant de voiles ouvertes
Que ce port et mon cœur sont à jamais déserts.

La mer vous a rendus à votre destinée,
Au-delà du rivage où s’arrêtent nos pas.
Nous ne pouvions garder vos âmes enchaînées ;
Il vous faut des lointains que je ne connais pas.

Je suis de ceux dont les désirs sont sur la terre.
Le souffle qui vous grise emplit mon cœur d’effroi,
Mais votre appel, au fond des soirs, me désespère,
Car j’ai de grands départs inassouvis en moi.

Jean de La Ville de Mirmont (L’Horizon Chimérique)

Sources : Moteur de recherche

En connaître davantage sur ce Bordelais, poète trop tôt disparu voir ici :

ICI