Silent Sunday #63

silentsunday

Publicités

Blaye promenade mai 2017-2

Lumière, éclairage, ombres, reflets, couleur, tous ces objets de la recherche ne sont pas tout à fait des êtres réels : ils n’ont comme les fantômes, d’existence que visuelle. L’Oeil et l’Esprit (1988) de Maurice Merleau-Ponty

Maurice Merleau-Ponty est un philosophe français, né à Rochefort-sur-Mer le 14 mars 1908 et mort le 3 mai 1961 à Paris.
Pour en savoir davantage sur ce personnage

Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel
Pierre Dac, humoriste français.

Blaye promenade mai 2017 – Maison de thé

Avec l’autorisation de la personne qui m’a fait goûter un thé vert et jasmin, délicieux, j’ai pu prendre la photo suivante. C’était le matin, il faisait très gris. Ce jour là j’ai décidé d’aller enfin à pieds jusqu’au centre ville, un raccourci en ligne droite, alors qu’en voiture l’axe de la départementale fait un angle droit vers la Citadelle. Au retour, j’ai fait des tas de photos des fleurs dans les jardins, le long de la route, de quelques maisons et d’autres choses qui ont attirés mon regard.

Je suis revenue avec du thé en sachet une composition variée et qui sent très bon. Je l’essaierai bientôt.

Photo du mois de mai 2017 – #30 – Lumière(s)

Ce mois ci c’est Eurydice qui propose le sujet :
Lumière(s)

Note de l’auteur : « A la fois pour saluer les beaux jours et pour revenir à l’étymologie du terme « photographie »
Tout ce qui peut se faire à travers

Un coucher de soleil récent où j’habite et photo prise depuis les parties communes qui sont assez grandes en pelouse. Je ne suis pas arrivée à capter tous les traits orangés qu’il y avait et qui étaient superbes autour de tous les nuages. J’ignore
pourquoi ? Je pense que mon petit APN commence à se faire ancien. Ou alors reprendre mon gros appareil ?

Bienvenue aux nouveaux blogs dans la photo du mois.

http://merrygraph.com/
http://ventsetvoyages.fr/la-photo-du-mois/

Que nous proposent les ami(e) en ce jour :

Eurydice, Pichipichi Japon, Natpiment, E, Chiffons and Co, Alexinparis, Evasion Conseil, Lilousoleil, J’habite à Waterford, Renepaulhenry,
BiGBuGS, Lavandine, Danièle.B, La Tribu de Chacha, écri’turbulente, Paul Marguerite, Carole en Australie, CécileP, Amartia, Céline in Paris,

François le Niçois, Lavandine83, Mirovinben, Philae, Calamonique, Angélique, Cricriyom from Paris, Blogoth67, Autour de Cia, Gilsoub,
Brindille, Escribouillages, Tuxana, Lau* des montagnes, Morgane Byloos Photography, Josette, Who cares?, Pilisi, Frédéric, Krn,

La Suryquoise, Nicky, Philisine Cave, Christophe, Lair_co, Aude, Ventsetvoyages, Mamysoren, Akaieric, El Padawan,
Laulinea, Julie, Alban, Lyonelk, Pat, Chat bleu, Kellya, Sous mon arbre, Nanouk, Testinaute,

Magouille, KK-huète En Bretannie, La Fille de l’Air, DelphineF, Josiane, Laurent Nicolas, Xoliv’, magda627.

Le creux de tes bras

J’aimerais tellement m’enrouler dans le creux de tes bras
Me loverais ainsi rien que pour renifler ton odeur.
J’aimerais tellement plonger, et ceci pendant des heures
Dans l’espace de tes yeux, y voir notre futur repas.

Celui de nos étreintes, celui de nos soupirs, de nos désirs
Je sentirais ton souffle dans mon cou, et entendrais les mots
Murmurés dans les sillons de mon oreille, une ardeur, un flot
De sensualité, de volupté, d’égarements futurs, dans le plaisir.

Tes mains glisseraient autour de mes hanches, de ma taille,
Se feraient douces et fermes autour de mon cœur
Je me plierais à cette invitation, ne livrant aucune bataille.
Laissant sur nos lèvres la couleur d’un désir enjôleur.
© G. Ecrits 25-04-2017