Merci et quelques nouvelles

dscn2019x2000s-cadre

C’est l’automne à Bordeaux. J’ai fait le plein de photos, dont voici une des premières en entrant dans le jardin-public. J’y suis arrivée au moment où le soleil envoyait encore ses rayons sur ce bel endroit aux environs de 16 heures, et où je me suis promenée pendant une heure et demie, l’appareil à la main. L’apn, non le grand 🙂

merci-pour-vos-commentaires
Merci pour vos « likes », vos échanges, auxquels je n’ai pas pu répondre parce que j’étais par monts et par vaux. Parce que j’ai aussi été au lit avec une grippe ou quelque chose d’approchant. Parce que je suis si fatiguée, épuisée et que je lutte à ma façon contre la déprime et que j’y arrive.  Se battre contre ou avec les administrations n’est qu’une image floue et altérée. Surtout lorsque je m’y rends trois fois et que j’ai à chaque fois un avis différent. J’ai aussi la chance de rencontrer des organismes qui sont là pour aider les femmes en difficultés. Merci à ces organisations et à ces aides.

Relancer une nouvelle procédure pour un divorce par consentement mutuel. La première ayant été interrompue cette année ci juste avant la comparution devant le juge du Tribunal de Première Instance à Bordeaux, ceci à la demande de Monsieur.  Je passe par ce qui est le plus désagréable et ai dû me chercher un appartement que j’ai enfin trouvé. J’aurai les clés le 16 novembre prochain.

Theme - Keys, Þema - Lykill. Old wooden trunk.

Source Pinterest

Je n’ai pas pu trouver l’appartement à Bordeaux. Impossible de trouver quelque chose à moins de six cents euros pour le moment. Je suis dans une certaine urgence, et ai eu la chance d’en trouver un à Blaye un peu plus au Nord de Bordeaux. Toujours le long de la Garonne, au milieu des vignobles. Je prends le bac-transport, je me retrouve à Lamarque de l’autre côté et suis au milieu du Médoc. Que du bonheur 🙂

blaye-vue-densemble-1

Je mets une image globale depuis satellite, juste pour montrer la Garonne à gauche, pas loin de la citadelle de Vauban, et un rez-de-chaussée avec une petite terrasse que j’emménagerai au mieux. Je ne pourrai pour l’instant plus voir les merveilleux coucher de soleil. Je partirai à la découverte d’autres points de vue. Je vais me retrouver quelque peu en-dehors du centre, dans un endroit absolument mignon, agréable, familial. Entourée de petits immeubles de deux ou trois étages et de verdure. La flèche sur la carte, c’est l’endroit situé au bout d’une impasse. J’ai été fort surprise et heureuse de la découverte. A la fois, un peu la nature, à quatre cents mètres de quoi me ravitailler à une grande surface et non un hypermarché. Je pourrai ainsi faire ma promenade avant de partir dans les profondeurs de la ville et aller l’explorer. Elle est ancienne, et pour m’y être égarée déjà en voiture lors d’une visite précédente, ruelles étroites et très très anciennes maisons qui ne demandent qu’à être restaurées.

Il y a une gare, mais le bus Transgironde peut m’emmener à Bordeaux pour 2,60 €, aller ou aller-retour, j’ai oublié. Pour le reste des déplacements en Charente-Maritime que je connais, j’ai la voiture et je la garde.

Je rentre dans un appartement vide et devrai tout acheter à nouveau. J’ai une image de vie de référence positive. Mon installation lors d’un nouveau départ, après une séparation dans les années 1993. Je vise ces images, ce bien-être éprouvé.
Sauf que j’ai quelques années supplémentaires, moins d’énergie, divers maux physiques, nullement grave, mais qui freinent l’avancée de mes projets. Je voudrais déjà tout avoir, et m’installer de suite.

Je voudrais remercier toutes les personnes abonnées à mon blog et qui grâce à leurs passages et leurs échanges me réconfortent en étant là en toute simplicité. Je n’avais jamais pensé que je quitterais l’appartement où je vis, ainsi que la ville de cette manière.
Je ne cite pas les sentiments que je puis ressentir. Toute la gamme y passe. Pour finalement ne rester que sur un seul point de vue, celui que j’ai toujours emprunté, la volonté, et aller de l’avant comme je peux, un peu moins vite je l’avoue 🙂

Pour mon blog, j’essaie de maintenir « le contact » avec la photo du dimanche et celle du mois. Les commentaires de ma part tardent si ils ne sont pas faits dans la foulée. J’espère que plus tard, je pourrai retrouver ce rythme que j’avais il y a quelques années. J’aurai déjà un autre meuble pour mon pc et une chaise avec accoudoirs adéquats  🙂 Là j’en rêve. C’est ce que j’avais à Bruxelles et que j’ai dû laisser.

Mon fils est présent comme il peut, à longue distance. Il travaille, et si besoin est, il peut descendre pour venir m’aider. J’essaierai de me débrouiller toute seule et de l’accueillir dans un endroit meublé à mon goût enfin, comme j’ai envie, et avec ce que j’aime autour de moi
enfin. !

832eb773901174966fad08240232c8ac

bisous

A bientôt pour la photo du dimanche 🙂 Ce sera après le repas de midi. Bon appétit.  bon-appetit

Publicités

Silent Sunday #31

DSCN1851x2000s cadrebis

silentsunday

Clic sur l’image pour voir les autres liens.

Suis en retard pour les commentaires des anciens articles. u5zk0pntJe vais le rattraper.

Merci – Autres nouvelles

09v9t5cr

Merci pour toutes vos réponses. Merci pour vos passages. Je suis rentrée la semaine dernière vendredi à Bordeaux.
Je ne parlerai pas de moi en ces lieux. J’ai des photos, pas de mots.
Comment pourrais-je ? Je pense beaucoup à mon amie. Je pense à notre situation nationale et internationale, à mes enfants et petits-enfants.

Et hier ? J’aurais pu me dire : Mais qu’ai-je fait ? Du courant, des courses, et ensuite, que de la technique informatique à en avoir la nausée. Les machines se mettent elles aussi en guerre. 😉 Un petit clin d’oeil amusé en passant.

computer-age

Clic sur image pour pouvoir lire

Ne pas se laisser abattre, rester debout, et puis contre un clavier, et toute cette technologie 😦

94755680

Ce matin, je me suis réveillée. J’avais fait un beau rêve de voyage, quête de recherche identitaire. (ceci dans ma réalité) 🙂

A bientôt, très bientôt. Je continuerai lorsque je n’aurai plus mal au crâne, les visites sur la photo du mois, et mettre d’autres photos que j’ai faites ces derniers temps. 🙂

840d6145

 

Merci

dd34f90e

Merci pour toutes ces années amicales
Merci pour tous ces échanges privés
Merci pour toutes ces escales
De blog en blog de récits créés

Merci pour ces joies partagées
De lectures et d’échanges
Merci pour ce que vous m’avez apporté
Au niveau de l’amitié, merveilleux mélange

De cultures, d’idées, de lectures
Diverses et variées.
Merci de m’avoir supporté
Dans mes hésitations torturées

Il est temps de tourner la page,
Il est temps que je m’en aille
Je rencontre trop de barrages
Dans ma tête, mon cœur, le bazar.

Je ne me sens plus à ma place
Mes émotions se fracassent
Sur les rochers qu’entoure le vide
D’une solitude intérieure lucide.

J’ai donné le change, je ne peux plus
Face à la prison qui m’entoure
Je dois me débarrasser de cette glu
Qui me colle à la peau tout autour.

Merci pour vos poèmes, vos photos
Merci pour ce long chemin partagé
Depuis deux mille neuf ensemble
Où nous avons sur les mots marché.

Merci pour votre gentillesse venue du cœur
Merci pour votre bonté, et votre altruisme
Merci pour cette grande chaîne à plusieurs
Pour ce merveilleux chant des heures.

DSC_0656-1x2000

Depuis chez moi coucher de soleil août 2015

Merci à chaque personne vivante devant son clavier, écrivant avec son cœur et ses tripes. Qu’elle soit apparente avec son identité ou son pseudo. Cette personne reste d’abord une humaine que j’ai essayé du mieux que je peux de respecter et d’aimer à ma façon.

Geneviève Oppenhuis – 28-10-2015