Merci et quelques nouvelles

dscn2019x2000s-cadre

C’est l’automne à Bordeaux. J’ai fait le plein de photos, dont voici une des premières en entrant dans le jardin-public. J’y suis arrivée au moment où le soleil envoyait encore ses rayons sur ce bel endroit aux environs de 16 heures, et où je me suis promenée pendant une heure et demie, l’appareil à la main. L’apn, non le grand 🙂

merci-pour-vos-commentaires
Merci pour vos « likes », vos échanges, auxquels je n’ai pas pu répondre parce que j’étais par monts et par vaux. Parce que j’ai aussi été au lit avec une grippe ou quelque chose d’approchant. Parce que je suis si fatiguée, épuisée et que je lutte à ma façon contre la déprime et que j’y arrive.  Se battre contre ou avec les administrations n’est qu’une image floue et altérée. Surtout lorsque je m’y rends trois fois et que j’ai à chaque fois un avis différent. J’ai aussi la chance de rencontrer des organismes qui sont là pour aider les femmes en difficultés. Merci à ces organisations et à ces aides.

Relancer une nouvelle procédure pour un divorce par consentement mutuel. La première ayant été interrompue cette année ci juste avant la comparution devant le juge du Tribunal de Première Instance à Bordeaux, ceci à la demande de Monsieur.  Je passe par ce qui est le plus désagréable et ai dû me chercher un appartement que j’ai enfin trouvé. J’aurai les clés le 16 novembre prochain.

Theme - Keys, Þema - Lykill. Old wooden trunk.

Source Pinterest

Je n’ai pas pu trouver l’appartement à Bordeaux. Impossible de trouver quelque chose à moins de six cents euros pour le moment. Je suis dans une certaine urgence, et ai eu la chance d’en trouver un à Blaye un peu plus au Nord de Bordeaux. Toujours le long de la Garonne, au milieu des vignobles. Je prends le bac-transport, je me retrouve à Lamarque de l’autre côté et suis au milieu du Médoc. Que du bonheur 🙂

blaye-vue-densemble-1

Je mets une image globale depuis satellite, juste pour montrer la Garonne à gauche, pas loin de la citadelle de Vauban, et un rez-de-chaussée avec une petite terrasse que j’emménagerai au mieux. Je ne pourrai pour l’instant plus voir les merveilleux coucher de soleil. Je partirai à la découverte d’autres points de vue. Je vais me retrouver quelque peu en-dehors du centre, dans un endroit absolument mignon, agréable, familial. Entourée de petits immeubles de deux ou trois étages et de verdure. La flèche sur la carte, c’est l’endroit situé au bout d’une impasse. J’ai été fort surprise et heureuse de la découverte. A la fois, un peu la nature, à quatre cents mètres de quoi me ravitailler à une grande surface et non un hypermarché. Je pourrai ainsi faire ma promenade avant de partir dans les profondeurs de la ville et aller l’explorer. Elle est ancienne, et pour m’y être égarée déjà en voiture lors d’une visite précédente, ruelles étroites et très très anciennes maisons qui ne demandent qu’à être restaurées.

Il y a une gare, mais le bus Transgironde peut m’emmener à Bordeaux pour 2,60 €, aller ou aller-retour, j’ai oublié. Pour le reste des déplacements en Charente-Maritime que je connais, j’ai la voiture et je la garde.

Je rentre dans un appartement vide et devrai tout acheter à nouveau. J’ai une image de vie de référence positive. Mon installation lors d’un nouveau départ, après une séparation dans les années 1993. Je vise ces images, ce bien-être éprouvé.
Sauf que j’ai quelques années supplémentaires, moins d’énergie, divers maux physiques, nullement grave, mais qui freinent l’avancée de mes projets. Je voudrais déjà tout avoir, et m’installer de suite.

Je voudrais remercier toutes les personnes abonnées à mon blog et qui grâce à leurs passages et leurs échanges me réconfortent en étant là en toute simplicité. Je n’avais jamais pensé que je quitterais l’appartement où je vis, ainsi que la ville de cette manière.
Je ne cite pas les sentiments que je puis ressentir. Toute la gamme y passe. Pour finalement ne rester que sur un seul point de vue, celui que j’ai toujours emprunté, la volonté, et aller de l’avant comme je peux, un peu moins vite je l’avoue 🙂

Pour mon blog, j’essaie de maintenir « le contact » avec la photo du dimanche et celle du mois. Les commentaires de ma part tardent si ils ne sont pas faits dans la foulée. J’espère que plus tard, je pourrai retrouver ce rythme que j’avais il y a quelques années. J’aurai déjà un autre meuble pour mon pc et une chaise avec accoudoirs adéquats  🙂 Là j’en rêve. C’est ce que j’avais à Bruxelles et que j’ai dû laisser.

Mon fils est présent comme il peut, à longue distance. Il travaille, et si besoin est, il peut descendre pour venir m’aider. J’essaierai de me débrouiller toute seule et de l’accueillir dans un endroit meublé à mon goût enfin, comme j’ai envie, et avec ce que j’aime autour de moi
enfin. !

832eb773901174966fad08240232c8ac

bisous

A bientôt pour la photo du dimanche 🙂 Ce sera après le repas de midi. Bon appétit.  bon-appetit

Publicités

Silent Sunday #31

DSCN1851x2000s cadrebis

silentsunday

Clic sur l’image pour voir les autres liens.

Suis en retard pour les commentaires des anciens articles. u5zk0pntJe vais le rattraper.

Merci – Autres nouvelles

09v9t5cr

Merci pour toutes vos réponses. Merci pour vos passages. Je suis rentrée la semaine dernière vendredi à Bordeaux.
Je ne parlerai pas de moi en ces lieux. J’ai des photos, pas de mots.
Comment pourrais-je ? Je pense beaucoup à mon amie. Je pense à notre situation nationale et internationale, à mes enfants et petits-enfants.

Et hier ? J’aurais pu me dire : Mais qu’ai-je fait ? Du courant, des courses, et ensuite, que de la technique informatique à en avoir la nausée. Les machines se mettent elles aussi en guerre. 😉 Un petit clin d’oeil amusé en passant.

computer-age

Clic sur image pour pouvoir lire

Ne pas se laisser abattre, rester debout, et puis contre un clavier, et toute cette technologie 😦

94755680

Ce matin, je me suis réveillée. J’avais fait un beau rêve de voyage, quête de recherche identitaire. (ceci dans ma réalité) 🙂

A bientôt, très bientôt. Je continuerai lorsque je n’aurai plus mal au crâne, les visites sur la photo du mois, et mettre d’autres photos que j’ai faites ces derniers temps. 🙂

840d6145

 

Merci

dd34f90e

Merci pour toutes ces années amicales
Merci pour tous ces échanges privés
Merci pour toutes ces escales
De blog en blog de récits créés

Merci pour ces joies partagées
De lectures et d’échanges
Merci pour ce que vous m’avez apporté
Au niveau de l’amitié, merveilleux mélange

De cultures, d’idées, de lectures
Diverses et variées.
Merci de m’avoir supporté
Dans mes hésitations torturées

Il est temps de tourner la page,
Il est temps que je m’en aille
Je rencontre trop de barrages
Dans ma tête, mon cœur, le bazar.

Je ne me sens plus à ma place
Mes émotions se fracassent
Sur les rochers qu’entoure le vide
D’une solitude intérieure lucide.

J’ai donné le change, je ne peux plus
Face à la prison qui m’entoure
Je dois me débarrasser de cette glu
Qui me colle à la peau tout autour.

Merci pour vos poèmes, vos photos
Merci pour ce long chemin partagé
Depuis deux mille neuf ensemble
Où nous avons sur les mots marché.

Merci pour votre gentillesse venue du cœur
Merci pour votre bonté, et votre altruisme
Merci pour cette grande chaîne à plusieurs
Pour ce merveilleux chant des heures.

DSC_0656-1x2000

Depuis chez moi coucher de soleil août 2015

Merci à chaque personne vivante devant son clavier, écrivant avec son cœur et ses tripes. Qu’elle soit apparente avec son identité ou son pseudo. Cette personne reste d’abord une humaine que j’ai essayé du mieux que je peux de respecter et d’aimer à ma façon.

Geneviève Oppenhuis – 28-10-2015

Il y a un an

Il y un an.

anniversary-2x

Il y a un an que s’ouvrait ce blog ci, pour m’éloigner un peu de mon autre blog filamots que j’avais créé pour rassembler une bonne partie de mes poèmes, surtout ceux de ma jeunesse, et ainsi de suite. Tout n’a pas été posté en ces lieux. Je n’ai pas laissé tombé ce blog là.

Pour celui-ci, voilà un an déjà qu’il survit grâce surtout à votre gentillesse, votre fidélité, votre constance, vos commentaires.

rlypzijq

C’est grâce à chacun et chacune d’entre vous, que je continue à faire paraître quelques photos, et là j’ai en tête de reprendre l’écriture sur filamots. Pour mon opération elle est reportée en hiver, ce sera plus adéquat pour le pied.

J’espère aller tout à fait mieux, pour vous mettre bien d’autres photos, et puis il y aura l’emballage, les cartons à faire vers un autre chez moi que je ne connais pas encore. Je vis au présent, je préfère. 🙂

Alors
0iue8m9f

Avec toute mon amitié.

 

genevi%E8vecoxi

Merci pour tous vos gentils commentaires

Bonjour à tous et à toutes,

Je n’ai pas répondu à vos gentils commentaires, car je ne puis pas rester derrière mon pc. En voulant signer un papier sur la table avant-hier, et m’abaissant, je me suis coincé quelque chose dans le bas du dos. Bref, je ne sais pas ce que c’est. Je vais mieux et j’attends ma visite chez le toubib cet apm. Je ne sais s’il s’agit d’une conséquence de ma chute ? J’espère bien que non.

Un article pour la photo du mois mais hors participation de groupe est planifié pour midi, déjà depuis pas mal de temps dans mon pc. 🙂

Encore un grand merciiiiii à tous et à toutes.

A très très vite…..

Des bisous qui volent….

Brindille-Geneviève

Je pars en voyage

© G. Photos Alsace - Immeuble à Obernai, sur la Grand Place.

© G. Photos Alsace – Immeuble à Obernai, sur la Grand Place.

Bonjour à tous,

Je souhaiterais d’abord dire un GRAND merci à toutes, tous les ami (e)s qui sont venu (e)s me rejoindre en privé. Je pars aujourd’hui voir mes enfants et petits-enfants en Belgique (le fameux voyage annulé et que j’ai reporté et dont j’ai été remboursée) où il fera beau contrairement à ici où il y aura de la pluie et du vent. Ensuite je reviens et nous partons jusqu’au 27 juin en Alsace où nous aimons tant aller.
Je me déconnecte d’internet, sauf pour mes mails. Avec mon tel portable comme le font beaucoup même des mamies, moi je ne peux pas, sauf pour la fonction première, téléphoner et envoyer des sms. Je peux aider en informatique, mais pas en téléphonie, suis nulle dans ce domaine, car nous ne pouvons pas tout connaître. 🙂

A très bientôt et encore un grand merci de venir me faire des coucous 🙂 ou mettre des commentaires.

Bisous d’amitiés.
Geneviève

Les jours se suivent …..

dimanche_045

Voilà plusieurs jours d’absences sans articles, sans lectures, sans réponses.
Pas trop envie de donner quelques explications.

Je voudrais vous remercier tous pour vos passages, vos gentils commentaires,merci-pour-vos-gentils-commentaires  les défis à relever qui restent là en suspens, au bord d’un certain précipice….

La télévision est tombée en panne et mon pc devient bancal. J’ai fait une bêtise, je le sais, en nettoyant des fichiers, et j’ai trop fait le ménage. Conclusion, je vais devoir prendre contact demain avec la société de mon pc, ceci par téléphone qui m’enverra la disquette d’installation sortie d’usine. En attendant, je puis aller dans mes mails, lorsque le curseur ne bloque pas, ou la roulette qui se met à tourner, pour des raisons qui sont liées aux programmes effacés. Avec peut-être un bémol, peut-être ? Donc service minimum et j’ai opté pour reprendre la lecture. Dans les widgets vous pouvez voir un livre intitulé : « j’irai souffler sur la colline » que je conseille de lire, pour les mamans, femmes qui n’ont pas peur des mots assez dur vis à vis de sa fille dans le livre. L’auteur dont j’aime beaucoup le style, a publié un second livre : « Sud – Sud-Est » et c’est passionnant. Ceci dans le domaine psychiatrique, où l’auteur se donne à cœur joie de critiquer le métier dans une intrigue très rocambolesque, …..

Je l’ai acheté en numérique. C’est distrayant et suis impatiente comment elle va pouvoir me retourner comme une crêpe. C’est du moins ce que j’attends….A suivre…

Le livre précédent, un petit bijou que je conseille vivement.

Nous avons eu de la visite vendredi dernier, ce qui m’a permis de replonger dans les verrines.
voici le lien ci-dessous pour les recettes :
https://filamots.wordpress.com/2012/12/28/a-tomber-a-la-renverse-cote-cuisine-acte-2-scene-1/

DSC_0541-1x1500s

DSC_0539x1500s

124dbd44

Merci pour Paulette et vos commentaires

Paulette 2012 - 1 x600 Superbesse

Merci pour vos gentils commentaires à tous.

@ Paula, toi qui es de l’autre côté de l’Atlantique, c’est gentil d’être passée, tu fais de si belles photos

@ Jill, Oui oui une grande présence, presque comme un chien. Je comprends le vide dont tu parles, et ce que tu as ressenti. Pour moi c’est nouveau, c’était mon premier vrai animal de compagnie. J’aimais beaucoup ce côté félin, mais elle était si affectueuse, cela faisait partie de son caractère.

@ Mandrine, Je ne sais quel âge à ta Lillipuce, mais profites en bien. Et je confirme aussi, les échanges en cas de peines personnelles ou bien d’absences, comme tu l’as écrit, j’ai pu observer tant de choses chez Paulette que je n’aurais jamais pu penser voir. Par exemple dans le passé, lorsque la voiture de mon mari arrivait, même derrière le portail de la résidence sécurisée et que ce portail n’était pas encore ouvert, elle était déjà sur la table face à la fenêtre et attendais le « Maître » . J’ai pu observer cela à maintes reprises ne mettant pas cela sur le fait du hasard. J’aurais pu penser que pour les chiens c’était normal, mais non les chats font pareils. D’ailleurs dans le passé, j’ai eu à garder une petite chatte siamoise, celle de ma fille. Elle s’appelait Praline. Et lorsque je revenais de mon travail, je montais les trois étages à Bruxelles et puis elle m’attendait derrière la porte. Comme les Siamois sont très bavards, j’avais droit à un discours spécial chat en miaulement très amusant et j’échangeais avec elle en l’imitant. Et elle me répondait, c’était amusant comme tout.
Paulette est souvent venue me consoler et ces derniers temps, sans doute parce qu’elle était malade, demandait beaucoup les bras, des câlins, et comme par hasard la veille, jusqu’après minuit cette séance de câlins, comme d’habitude, que je m’endormais presque. Elle n’avait pas l’habitude de dormir ainsi avec moi, mais dormait au pied du lit contre mes jambes. Habitude qu’elle ne prenait plus depuis qu’elle était devenue complètement aveugle, celui depuis deux ou trois mois, je ne sais plus.

@ Nuage, Merci pour ta gentille réponse. Tes articles sont toujours aussi intéressants à lire et merci pour ce dévouement de faire pour nous la « gazette » avec des infos souvent interpellantes.

@ Colette , Merci pour ton petit mot. Il est vrai qu’elle ronronnait doucement, son miaulement était également assez bas comme son, c’était trop mignon et particulière à elle.

@ La Tribu d’Anaximandre, oui, je sais que tu comprends comme tous ceux qui ont des animaux. Bisous à toi aussi et merci encore pour tes belles photos de ton pays de cœur.

@ Lily59, Je lis que tu comprends ce que j’ai écrit. Et je comprends ton choix. Je suis désolée que mon article ait éveillé des souvenirs non joyeux chez toi. Oui j’ai vécu des moments avec elle, d’expériences, de rires, car elle pouvait être si drôle, mais il y a longtemps. Elle allait avoir 15 ans. Merci pour tes bisous d’amitié.

@ Claudie, je ne sais si tu as eu un animal de compagnie, mais je te remercie tout de même pour ton message d’amitié.

@ Marieliane, Merci pour tes mots si gentils et réconfortants. Je sais c’est court comme mots, je n’en ai pas d’autres pour le moment. Je t’embrasse.

Je voudrais ajouter ceci. En rentrant de chez le vétérinaire, la boîte de transport toute légère, je me suis renseignée sur internet.
Je pensais, animal et humain.

http://soutienperteanimaldomestique.pagesperso-orange.fr/texte2.htm

http://www.psychologies.com/Planete/Les-animaux-et-nous/Articles-et-Dossiers/Faire-le-deuil-de-son-animal-de-compagnie

Je sais que mon article peut choquer. J’ai été plus jeune, je n’ai pas eu, ou pas très longtemps un animal de compagnie qui s’appelait Praline et qui a ensuite été adoptée par une dame où elle a vécu heureuse jusqu’à sa mort. Cette dame était restée en contact avec moi, ayant vu ma tristesse de devoir m’en séparer à l’époque.

Les animaux c’est une part de notre vie et ne remplacent pas bien entendu les êtres humains. Pour moi, il y a une grande différence. Nous en parlions cette nuit à deux heures du matin mon mari et moi de nos enfants et petits-enfants, des parents qui ont perdu un enfant et de cet immense peine qu’ils doivent affronter qui n’a aucun rapport avec la perte d’un animal.

Et pourtant il y a cette perte que j’essaie d’analyser parce qu’il s’agit d’un animal. Je suis très consciente que j’ai transféré pas mal de mon affectif que je ne puis pas donner à mes petits-enfants là-bas en Belgique. Sauf lorsque Boucle d’Or vient à la maison, là c’est le soleil qui entre dans la maison, avec son sourire, son intelligence, ses coquineries, ses blagues avec son papy. Nous en avons parlé et frémi ensemble de la perte d’un enfant quel que soit son âge. Dans la logique des choses, ce sont les parents qui partent avant les enfants. Parfois cela se passe autrement. Je le sais pour les personnes qui me lisent et qui ont encore cette peine éternelle qui ne partira jamais.

Toutefois, aujourd’hui après un jour et une nuit, j’ai bien du mal à ne plus la voir, ne plus l’entendre circuler. J’ai l’impression d’avoir vieilli de tant d’années et de cela je n’ai pas envie. Je projette de partir deux jours avec mon mari, et l’emmènerai même s’il rouspète tant pis. Pas loin, dans la région qui est si belle, entre Bordeaux et Bergerac ou Périgueux. Le long de la Dordogne, prendre ses chaussures et marcher. Loger dans une chambre d’hôtes et puis revenir après quelques visites et promenades, le temps de voir autre chose. Voilà mon futur projet immédiat. Je n’oublie pas la photo du mois, elle a été prise dès le début, mais je n’ai pas encore fait l’article planifié.

J’ai une nouvelle tablette Samsung Androïd qui doit me rendre plus facile la visite sur les blogs pour venir y lire. Je ne puis plus rester longtemps derrière mon pc. Je l’étudie encore 🙂

 5bgjx5cf sans modération….. 🙂