Bordeaux rive droite – Poesie – Jean de la Ville de Mirmont


I

Je suis né dans un port et depuis mon enfance
J’ai vu passer par là des pays bien divers.
Attentif à la brise et toujours en partance,
Mon cœur n’a jamais pris le chemin de la mer.

Je connais tous les noms des agrès et des mâts,
La nostalgie et les jurons des capitaines,
Le tonnage et le fret des vaisseaux qui reviennent
Et le sort des vaisseaux qui ne reviendront pas.

Je présume le temps qu’il fera dès l’aurore,
La vitesse du vent et l’orage certain,
Car mon âme est un peu celle des sémaphores,
Des balises, leurs sœurs, et des phares éteints.

Les ports ont un parfum dangereux pour les hommes
Et si mon cœur est faible et las devant l’effort,
S’il préfère dormir dans de lointains arômes,
Mon
Dieu, vous le vouliez, je suis né dans un port.

II

Par l’appel souriant de sa claire étendue
Et les feux agités de ses miroirs dansants,
La mer, magicienne éblouissante et nue,
Éveille aux grands espoirs les cœurs adolescents.

Pour tenter de la fuir leur effort est stérile ;
Les moins aventureux deviennent ses amants,
Et, dès lors, un regret éternel les exile,
Car l’on ne guérit point de ses embrassements.

C’est elle, la première, en ouvrant sa ceinture
D’écume, qui m’offrit son amour dangereux
Dont mon âme a gardé pour toujours la brûlure
Et dont j’ai conservé le reflet dans mes yeux.

V

Vaisseaux, nous vous aurons aimés en pure perte ;
Le dernier de vous tous est parti sur la mer.
Le couchant emporta tant de voiles ouvertes
Que ce port et mon cœur sont à jamais déserts.

La mer vous a rendus à votre destinée,
Au-delà du rivage où s’arrêtent nos pas.
Nous ne pouvions garder vos âmes enchaînées ;
Il vous faut des lointains que je ne connais pas.

Je suis de ceux dont les désirs sont sur la terre.
Le souffle qui vous grise emplit mon cœur d’effroi,
Mais votre appel, au fond des soirs, me désespère,
Car j’ai de grands départs inassouvis en moi.

Jean de La Ville de Mirmont (L’Horizon Chimérique)

Sources : Moteur de recherche

En connaître davantage sur ce Bordelais, poète trop tôt disparu voir ici :

ICI

Publicités

Photo du mois d’août 2016 bis – Touristes

DSCN1729x2000-1s cadrePour passer d’une rive à l’autre, les personnes venant de la rive droite, touristes ou habitant(e)s bordelais(e)s peuvent prendre ce bateau qui transporte son petit monde d’un endroit à un autre et ceci pendant la journée. Comme les photos ont été prises entre 18 heures et 19 heures, fin de journée pour ceux et celles qui ont été travaillés de l’autre côté ou bien ont été visités.

.
DSCN1733x2000s cadreLe début des voyageurs débarquent. A gauche, le sas d’entrée ou de sortie. A l’arrière les clochers de l’église Saint-Louis. Ensuite si vous agrandissez la photo vous pourrez voir les trois mini-bateaux de croisière qui sillonnent la Garonne pour faire visiter aux touristes l’estuaire, les îles, Pauillac jusqu’à la pointe de l’estuaire où se trouve le port actuel, Le Verdon. Un peu plus loin dans l’océan le phare de Cordouan. Visite à partir du Verdon.

.

DSCN1728x2000s cadreLe fameux sas d’entrée ou de sortie sur les quais. « Les touristes » peut-être attendent, le bateau suivant qui arrive, voir photo ci-dessous.
.

DSCN1732x2000s cadre

Et voilà le deuxième bateau qui s’approche et qui prendra ceux qui attendent et devront d’abord laisser passer ceux qui sortent 🙂
Tout est bien organisé et chronométré. Sur l’écran, photo ci-dessus, s’affichent les horaires de traversée.
.

Il y aura une photo ter sur ce thème du miroir, tellement photographié.

Photography 101 – 26-11-2014 – Edge-Bord

http://dailypost.wordpress.com/dp_assignment/photography-101-edge/

Clic sur n’importe quelle photo pour faire défiler la galerie.

Astuce : Utilisation de la grille de correction de la ligne d’horizon ainsi appelé dans mon Photofiltre Studio.

Photography 101 – 17-11-2014 : Pop of color

http://dailypost.wordpress.com/dp_assignment/photography-101-pop-of-color/

DSC_0191-1x600

Les couleurs de nos images sont évocatrices et réveillent nos émotions .  La couleur peut transformer une image ordinaire en quelque chose de fascinant de significatif, et peut raconter une histoire particulière dans le cadre.

La ligne jaune peinte sur la plate-forme non seulement ajoute une touche lumineuse à une image quelconque, mais ajoute également des couches de l’histoire et de la perspective: D’où vient ce fil jaune? Avant que nous arrivions cette station, ou lorsque nous attendons d’en partir?

Le jaune est un élément  lunatique, et pour certains, pourrait susciter des sentiments de bonheur, d’espoir, ou même donner des  envies de voyager (« une route de briques jaunes »).

Alors que d’autres nuances sont accrocheuses dans leurs registres. Une ligne rouge peut changer l’atmosphère de l’image, signaler du danger. Une ligne blanche pourrait agir comme un complément à la diagonale verticale sur la gauche, mais il y aurait moins d’impact visuel.

Aujourd’hui, faites attention à la façon dont la couleur affecte vos images. Expérimenter avec une couleur, et réfléchissez à la façon de présenter l’ensemble.

Astuce : Pour entraîner votre œil, regarder la couleur, regarder les choses simplement :

Pencher vers une couleur audacieuse sur un fond neutre, au lieu de plusieurs couleurs qui se disputent l’attention dans une scène.
Recherchez une couleur forte au sein d’une composition de base de lignes simples – votre touche de couleur se démarquera davantage.
Continuer à expérimenter avec la lumière et votre POV que vous tirez de couleur-sujet – la couleur peut se transformer lorsque vous vous déplacez.

Ne négligez pas les tons pastels – couleurs comme la menthe, rose pâle et bleu poudre pouvant montrer d’autres effets, d’autres atmosphères. Essayez de juxtaposer tout cela avec des nuances noires et sombres.
En cas de doute, jumeler un accent de couleur de blanc – vous verrez immédiatement son impact.

 

En ce qui me concerne, j’ai choisi cette photo prise assez récemment. Je ne pense pas avoir sous la main, des couleurs aussi contrastées.