Silent Sunday #74

silentsunday

Publicités

RV – Reflets #2

L’idée provient Annie54, en hommage à Marc de Metz.
Toutes les explications sur le blog instants de vie 54


Pour ma deuxième participation j’avais pris cette photo récemment.
Lorsque je l’ai vue, j’ai été assez surprise des effets.
A votre imagination, et à la mienne.
Personnellement j’ai éclaté de rire. Elle a été faite devant la vitrine d’une coiffeuse à cet instant là fermée, pas loin de chez moi à Bordeaux.
Quant à la main, je ne sais si c’est la mienne, le mystère reste entier…. 🙂 🙂

Photo du mois de novembre 2017 bis – Ambiance automnale

 

DSCN2919 bisx2000s

Pour agrandir clic sur la photo et les deux autres aussi.

Voici d’autres photos prises à Bordeaux rive droite, après avoir visité l’espace Darwin, dont j’ai encore quelques photos

Parc aux angéliques en cours de finition. Bel espace de verdure créé pour la promenade, pour prendre la navette entre les deux rives. Des joggeurs, cyclistes, promeneurs, détente, restaurant. Pour une meilleure compréhension voir :
ICI

“L’automne raconte à la terre les feuilles qu’elle a prêtées à l’été.” Georg Christoph Lichtenberg

Un ajout aux feuilles d’automne un buste d’un personnage illustre, dont on en a fait un film :
François-Dominique Toussaint Louverture, à l’origine Toussaint de Breda, né vers 1743 près du Cap-Français (actuel Cap-Haïtien), mort en captivité le 7 avril 1803 à La Cluse-et-Mijoux (Doubs), est un homme politique français des Antilles d’origine afro-caribéenne. Descendant d’esclaves noirs, il joue un rôle historique de premier plan en tant que chef de la Révolution haïtienne (1791-1802) et devient une des grandes figures des mouvements anticolonialiste, abolitionniste et d’émancipation des Noirs.
Pour en savoir davantage :
ICI

“En automne, je récoltai toutes mes peines et les enterrai dans mon jardin. Lorsque avril refleurit et que la terre et le printemps célébrèrent leurs noces, mon jardin fut jonché de fleurs splendides et exceptionnelles.” Khalil Gibran / Le Sable et l’écume


Où j’habite dans la Résidence à Blaye, le bel arbre qui s’est paré de ses plus belles couleurs. De là impossible de voir mon rez-de-chaussée qui me montre toutes les couleurs au gré des saisons, ainsi que de merveilleux coucher de soleil. 

“L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver.” George Sand

RV – Reflets #1

En lisant cet article chez des amis, la famille Oth et Sév. j’apprends une nouvelle concernant Marc de Metz partit trop tôt.
L’idée provient Annie54, en hommage à Marc de Metz.
Toutes les explications sur le blog instants de vie 54

Photo prise dans mon quartier à Bordeaux. Quelque peu prise au dépourvu, je n’ai pas retrouvé la photo assez récente prise il n’y a pas très longtemps.

.

Bordeaux rive droite – Poesie – Jean de la Ville de Mirmont


I

Je suis né dans un port et depuis mon enfance
J’ai vu passer par là des pays bien divers.
Attentif à la brise et toujours en partance,
Mon cœur n’a jamais pris le chemin de la mer.

Je connais tous les noms des agrès et des mâts,
La nostalgie et les jurons des capitaines,
Le tonnage et le fret des vaisseaux qui reviennent
Et le sort des vaisseaux qui ne reviendront pas.

Je présume le temps qu’il fera dès l’aurore,
La vitesse du vent et l’orage certain,
Car mon âme est un peu celle des sémaphores,
Des balises, leurs sœurs, et des phares éteints.

Les ports ont un parfum dangereux pour les hommes
Et si mon cœur est faible et las devant l’effort,
S’il préfère dormir dans de lointains arômes,
Mon
Dieu, vous le vouliez, je suis né dans un port.

II

Par l’appel souriant de sa claire étendue
Et les feux agités de ses miroirs dansants,
La mer, magicienne éblouissante et nue,
Éveille aux grands espoirs les cœurs adolescents.

Pour tenter de la fuir leur effort est stérile ;
Les moins aventureux deviennent ses amants,
Et, dès lors, un regret éternel les exile,
Car l’on ne guérit point de ses embrassements.

C’est elle, la première, en ouvrant sa ceinture
D’écume, qui m’offrit son amour dangereux
Dont mon âme a gardé pour toujours la brûlure
Et dont j’ai conservé le reflet dans mes yeux.

V

Vaisseaux, nous vous aurons aimés en pure perte ;
Le dernier de vous tous est parti sur la mer.
Le couchant emporta tant de voiles ouvertes
Que ce port et mon cœur sont à jamais déserts.

La mer vous a rendus à votre destinée,
Au-delà du rivage où s’arrêtent nos pas.
Nous ne pouvions garder vos âmes enchaînées ;
Il vous faut des lointains que je ne connais pas.

Je suis de ceux dont les désirs sont sur la terre.
Le souffle qui vous grise emplit mon cœur d’effroi,
Mais votre appel, au fond des soirs, me désespère,
Car j’ai de grands départs inassouvis en moi.

Jean de La Ville de Mirmont (L’Horizon Chimérique)

Sources : Moteur de recherche

En connaître davantage sur ce Bordelais, poète trop tôt disparu voir ici :

ICI

Photo du mois d’octobre 2017 – #35 – Innovation

Ce mois ci c’est Cricriyom from Paris qui propose le sujet :

INNOVATION
Comment pouvons-nous mettre en valeur l’innovation, la création collective, le eureka des temps modernes?

Avant la nouvelle Cité des vins à Bordeaux, le nouveau stade au Parc des Expositions au Lac, cette nouvelle construction appelée Pont Chaban-Delmas a transformé les quais et la vue de cette belle travée centrale qui s’élève pour pouvoir laisser passer tous les beaux voiliers, et aussi les grands bateaux de croisière à hauteur totalement inhumaine pour moi.
A chacun ses plaisirs et ses choix. Je préfère, ces beaux voiliers, surtout le mexicain lorsqu’il entre sous le pont, après un voyage de 100 kms pour arriver à sa destination finale Bordeaux,  avec tous les marins dispersés partout sur le voilier, dans les airs, jusque tout en haut,  en chantant à tue-tête l’hymne de leur bateau.
Ce pont représente un ouvrage qui a été mis en oeuvre sur une longue durée. Le choix de son design l’a emporté sur d’autres propositions et pour ma part, je lui trouve belle allure avec ces quatre piliers, aux caractéristiques bien particulières et où se trouvent toutes les techniques motrices, électriques, pour faire monter cette travée. De la technique innovante dans bien des domaines. Une architecture nouvelle pour la Métropole.

La personne suivante nous rejoint ce mois-ci, bienvenue à elle 🙂
http://marenostrum.over-blog.net/

Comment ont pensé photographier cette innovation nos ami(es) photographes ? 🙂

François le Niçois, Shandara, Nicky, La Fille de l’Air, Blogoth67, Frédéric, Renepaulhenry, CécileP, Philisine Cave, Céline in Paris,
Akaieric, Lyonelk, Krn, DelphineF, Aude, Mirovinben, Gilsoub, Lilousoleil, Cricriyom from Paris, Jakline,

Who cares?, Xoliv’, Sous mon arbre, Alexinparis, Lavandine, Tambour Major, Dr. CaSo, Pat, Chiffons and Co, Ventsetvoyages,
Lau* des montagnes, Eurydice, Laurent Nicolas, Philae, Pilisi, BiGBuGS, Brindille, Morgane Byloos Photography, Josette, Kellya,

Lavandine83, Mamysoren, magda627, Memories from anywhere, La Tribu de Chacha, J’habite à Waterford, Giselle 43, Amartia, Cara, Alban,
Magouille, El Padawan, Danièle.B, Christophe, Gine, Sandrin.