Le creux de tes bras

J’aimerais tellement m’enrouler dans le creux de tes bras
Me loverais ainsi rien que pour renifler ton odeur.
J’aimerais tellement plonger, et ceci pendant des heures
Dans l’espace de tes yeux, y voir notre futur repas.

Celui de nos étreintes, celui de nos soupirs, de nos désirs
Je sentirais ton souffle dans mon cou, et entendrais les mots
Murmurés dans les sillons de mon oreille, une ardeur, un flot
De sensualité, de volupté, d’égarements futurs, dans le plaisir.

Tes mains glisseraient autour de mes hanches, de ma taille,
Se feraient douces et fermes autour de mon cœur
Je me plierais à cette invitation, ne livrant aucune bataille.
Laissant sur nos lèvres la couleur d’un désir enjôleur.
© G. Ecrits 25-04-2017

Photo du mois d’avril 2017 – #29 – A travers

Ce mois ci c’est KK-huète En Bretannie qui propose le sujet : A travers

L’auteur(e) a précisé : Découvrir, voir, remarquer, passer à travers
Tout ce qui peut se faire à travers

Cette photo  a été prise à Cars petit village à côté de Blaye où j’avais pris comme photo le clocher de l’église si particulier. Voir ICI
Pour la petite histoire de cette mini réplique dans cet ancien presbytère. Je suppose que le concepteur du clocher a eu envie de retrouver la vue de cette belle faïence dans son jardin. Par hasard lorsque j’ai pris la photo, le papa des futurs propriétaires qui venaient d’acheter ce bel édifice à rénover, m’a dit tout ignorer de l’histoire de cette cure. J’aurais bien aimé savoir. Ce jour là il faisait magnifique. J’ai fait d’autres photos des environs, n’ai encore rien posté. Pas eu trop le coeur de m’occuper de mon blog.

J’aime notre rv du mois et je pense n’avoir pas trop manqué pour ce seul article avec un seul thème et une seule photo. Je me fiche des statistiques. Ceci pour ceux-ce qui sont sur le groupe fermé. J’aurais pu mettre d’autres photos 🙂

Allons voir comment les ami(e)s ont fait la chasse aux , non à l’image unique 🙂

Calamonique, Lavandine83, Nicky, Mirovinben, Pilisi, Nanouk, Testinaute, Krn, Evasion Conseil,
Brindille, El Padawan, Josette, Chat bleu, La Fille de l’Air, Mamysoren, Céline in Paris, E, Je suis partie voyager, Akaieric,

Philisine Cave, Philae, Autour de Cia, Lavandine, Danièle.B, Kellya, Laulinea, Christophe, KK-huète En Bretannie,
Tuxana, DelphineF, Josiane, Xoliv’, Luckasetmoi, Eurydice, Pichipichi Japon, Sous mon arbre, magda627, Escribouillages,

Natpiment, Angélique, Giselle 43, Tambour Major, Chiffons and Co, Lyonelk, Amartia, Pat, Renepaulhenry, Lilousoleil,
François le Niçois, J’habite à Waterford, Who cares?, Gine, Blogoth67, BiGBuGS, La Tribu de Chacha, Aude, The Beauty is in the Walking, Paul Marguerite,

Lau* des montagnes, CécileP, La Suryquoise, Gilsoub, Carolyne, Morgane Byloos Photography, Alexinparis, Laurent Nicolas, Alban, Frédéric, écri’turbulente.

Le tabou du sexe féminin

Je partage ce bel article. Ceci dans mon esprit actuel quelque peu rebelle 🙂

De petits maux en petits mots

Avec ce titre, pas besoin de préambule, j’entre directement dans le vif du sujet. J’avais déjà, sur ce blog, en 2013, poussé un petit coup de gueule sur le fait que le sexe féminin est méconnu et qu’on utilise mal le vocabulaire lié à son anatomie (à relire ici : Vulve et vagin : révise ton anatomie).

Quatre ans plus tard, rien n’a changé. Les (nombreuses) recherches internet menant sur ce billet montrent que les deux termes sont souvent confondus et même que le mot « vulve » est la plupart du temps inconnu. Alors qu’est-ce qui m’amène à ce nouveau coup de gueule?

Dans son livre intitulé Quand ça va, quand ça va pas, le docteur Michel Cymes explique aux enfants de 4-5 ans (et à leurs parents), le corps humain.

Forcément, plusieurs pages sont consacrées aux organes génitaux. Mais le traitement réservé aux deux sexes est très inégal…

View original post 733 mots de plus